Magazine y Actualidad

NUESTRA DIVULGACIÓN
Como comunidad manyanetiana queremos hacernos presentes en la red para dar a conocer las actividades y los proyectos que juntos realizamos así como estar unidos en la oración como familia que somos. Tenemos tres canales donde compartimos nuestra vida y así seguirnos. La revista trimestral, el blog y el facebook. 




NUESTRA REVISTA EKWE
Nº1                                        Nº2

                                           Nº3                                 Nº4       
                                                   
                                                                           

CRONIQUE MAI-SEPTEMBRE 2018

L’Année 2017-2018 avait été très particulièrement significative et pleine de sens dans la Congrégation des Fils de La Sainte Famille Jésus, Marie et Joseph. Du point organisationnel, des activités relatives au bon fonctionnement de la maison ont été organisé en vue de favoriser le bien être communautaire. Nous voulons ici passer en revue quelques aspects très importants ayant constitué le sature de notre dévouement durant ce troisième trimestre. Sur le plant Pastoral, l’activité de catéchèse dispensée au collège de la retraite s’était soldée par l’obtention des sacrements administrés par Monseigneur l’Archevêque de Yaoundé.

Au plan communautaire nous avions organisé un camp de travail avec les jeunes de l’orphelinat Sainte Thérèse d’Obili avec la grande coopération des Espagnols venus partager avec nous l’expérience d’ailleurs et d’ici. Pour parvenir à la réussite de ces travaux une très grande mobilisation a été faite sur tous les plans, afin de faciliter la réalisation du dit projet. Depuis deux années déjà nous, Aspirants, Postulants, Formateur et Supérieur de la CONGREGATION DES FILS DE LA SAINTE FAMILLE JESUS, MARIE et JOSEPH nous engageons dans cette activité humanitaire. L’orphelinat Sainte Thérèse jusqu’ici s’avère être le lieu propice de notre action car par leurs présences nous découvrons et goutons les aspects d’une vie aussi pénible que telle.

Du 3 au 28 Juillet les coopérants Espagnoles ont séjournés dans nos murs et durant toute cette période ils ont eu le temps et la grâce de parcourir le Cameroun dans sa partie de l’OUEST et du Centre tout comme nous l’avons signalé plus haut ceci à travers le tourisme et loisir dans la région du Littoral. Le Cameroun pris comme Afrique en miniature a beaucoup de choses à donner au monde pour que soit fructueux son développement. Voilà donc ce qui nous a permis de penser au monde entier et à cette coopération entre Manyanet Solidaire et le Cameroun dans une perspective du donné et du recevoir. Le thème retenu pour cette édition 2017- 2018 s’intitulait : « A LA RENCONTRE DU MONDE », ceci en raison de ce que nous avons si bien expliqué ci-dessus. De cette thématique avaient jailli les valeurs de : l’accueil, la fraternité, du respect, de la générosité, de l’amitié et aussi la pratique de l’hygiène. Nous voulons tout simplement dans cet article passer en revue l’ambiance qui régnait durant ces deux semaines de travail entre les enfants, les coopérateurs et nous Co- coopérateurs et encadreurs des jeunes. Nonobstant le fait que nous soyons de plein pied dans ses activités, il sera judicieux de préciser que nous travaillions aussi pour la communauté. A savoir quelques temps avant notre départ en congé nous nous sommes rendu utile en labourant la cour de l’Ecole Saint Joseph de Mvolye.

En la date du 24 au 27, nous passions en revue une partie de notre pays à savoir MARIAMBERG passant par Edéa pour chuter à Kribi, lieu où pris fin notre séjour de divertissement. Comme prévu la rentrée dans la maison de formation Saint Joseph Manyanet était arrêtée à la date du 30 Aout 2018. Déjà le 29 commence à arriver les frères dans la maison et ceci se suivra jusqu’au Mardi 02 dans la nuit pour les derniers. Dans l’immense joie de nous retrouver à nouveau nous avions accueilli les nouveaux Frères dans la maison et tous comme un seul homme avions commencé la période de stage au Complexe Bilingue Saint Joseph de Mvolye, excepté nos deux frères qui suivent les cours à L’ENIEG. Cette aide ou bien assistance apporté aux enseignants de ladite école nous a donné d’expérimenter et de toucher du doigt les réalités de l’enseignement.

Par ricochet, la date du 18 septembre nous restera mémorable car en ce jour, nous avions célébré l’anniversaire de notre frère postulant Christian MISSE MISSE. La joie fut immense et la fête très agréable avec en premier la messe le matin et le partage du somptueux gâteau partagé plus tard en
soirée. Tout compte fait, il incombe de signaler que c’est avec beaucoup d’assurance, de joie et dans la persévérance que nous nous rendons service au quotidien.